Rhumatisme et diététique chinoise (2)

27 octobre 2015 Nous avons vu dans un article précédent les aliments qui peuvent vous aider à prévenir et à traiter les rhumatismes aggravés ou dus au vent et à l'humidité. A l'entrée de l'hiver, rajoutons ceux qui le sont par ces mêmes agents pathogènes en y ajoutant le froid. 2 – Rhumatismes aggravés par le vent, le froid et l’humidité Caille : LA viande des rhumatisants
  • 3 fois par semaine en période douloureuse pendant un mois en variant les préparations (rôtie, aux raisins, aux figues, aux petits pois…, en soupe, sautée)
Bœuf : action sur les tendons et les os, les lombaires – agit aussi sur l’ostéopénie (diminution de la densité osseuse).
  • En bouillon avec du gingembre, cuisson très longue de 6 à 8 heures à feu doux. Rajoutez du curcuma 20’ avant la fin de la cuisson.
Rognons de porc action très intéressante sur les douleurs lombaires, selon la théorie des « signatures » où "les semblables soignent les semblables". Nos Anciens avaient "mal au reins" ou présentaient "des tours de reins", certaines femmes accouchaient "par les reins". De plus, la situation anatomique de ces organes plaide en faveur de ces assertions.
  • Sauté à la poêle
  • Sans abus : 2 à 3 fois par mois.
Moules : grand tonique général
  • Préparées avec 50 g de ciboulette-ail
Cerise : action sur les rhumatismes surtout du bas du corps, aggravés par le froid, l’humidité ou le vent.
  • Attention aux risques de selles molles en cas d’absorption trop importante ou prolongée.
Châtaigne : action sur les lombes, les genoux et les tendons
  • En saison, cure quotidienne de 4 châtaignes midi et soir, grillées ou bouillies
  • Hors saison, gruau de larmes de Job + 20 g de farine de châtaigne : cuite longtemps, elle devient plus digeste.
D'autres aliments ont une action sur ces rhumatismes :
  • Viandes : agneau, mouton, pigeon,
  • Oeuf de caille cuit,
  • Quelques aromates comme l'aneth, la badiane, le clou de girofle, le poivre de Sichuan (épiceries chinoises), graines de fenouil.
Vous pouvez constater que la palette de ces aliments/médicaments est assez large pour agir efficacement sur ces douleurs.