Fracture du coccyx et acupuncture

19 août 2015

Traumatisme tout sauf confortable, cette épreuve douloureuse et invalidante peut constituer un réel handicap pour marcher et surtout pour s'asseoir : petite structure triangulaire – composée de 4 à 5 vertèbres soudées entre elles, de ligaments et d'un paquet vasculo-nerveux important (d'où les douleurs) –, et située à la partie inférieure de la colonne vertébrale, le coccyx ne peut être immobilisé ni par un plâtre, ni par une attelle ou tout autre moyen de contention.

Le plus souvent dû à une chute, une glissade sur le séant – ski, patinage, sports de combat, moto, vélo, chute dans des escaliers, sur le verglas, etc – le traumatisme originel peut générer une fracture, une contusion ou une luxation. Il peut survenir aussi lors d'un accouchement ou du fait d'une ostéoporose sous-jacente.

Sa fréquence est relativement importante.

Les symptômes sont flagrants :

  • sensibilité importante à son niveau, voire douleur sévère, aggravée par la position assise, les efforts physiques,

  • difficulté d'aller à selle qui peut être à l'origine de constipation opiniâtre

en sont les principales manifestations.

Si ces signes durent en général de 4 à 6 semaines, certains deviennent chroniques et persistent parfois plusieurs années.

La médecine occidentale

Elle est assez démunie devant ce syndrome.

Un toucher rectal – sous anesthésie générale du fait de la douleur – peut être intéressant pour mettre en évidence et améliorer une éventuelle luxation.

Une radio, voire un scanner sont rarement demandés, le diagnostic étant aisé.

Le traitement moderne consiste à en palier les conséquences :

  • repos, abstention de tout effort, voire alitement,

  • coussin spécial à type de bouée gonflable,

  • antalgiques, anti-inflammatoires dont on connaît les effets secondaires,

  • parfois infiltrations de corticoïdes,

  • exceptionnellement intervention chirurgicale quand la douleur devient chronique,

  • laxatifs, alimentation adaptée, etc. pour combattre une éventuelle constipation.

L'acupuncture

Solution de choix, elle joue un rôle important dans ce traitement avec une efficacité constante.

Anatomiquement, le coccyx est situé essentiellement sur le Du Mai et sur le méridien tendino-musculaire de la Vessie.

  • Tout naturellement, IG 3 – Hou Xi – point Jiao-Hui du Du Mai et point de convergence du DM, est indiqué pour, entre autres, favoriser la circulation du Qi donc du Sang dans ce méridien, dans celui de l'Intestin Grêle (en tant que Shu-Rivière) et dans celui de la Vessie en tant que point du méridien Tai Yang.

Toute douleur étant due à un ralentissement voire un arrêt de cette circulation, sa prescription devient légitime. D'autant que le méridien Intestin Grêle étant couplé dans la relation intérieur-extérieur avec celui du Cœur, il agit sur ce dernier en calmant l'esprit souvent perturbé dans ces cas de douleur itérative.

  • V 62 – Shen Mai – Point Jiao-Hui Rencontre du Yang Qiao Mai –, est corrélé au précédent dans la relation Hôte-Invité. Son action potentialise celle de IG 3 dans ses différentes composantes.

Même si cette indication n'est pas expressément mentionnée dans les livres, elle se déduit à partir d'une certaine logique. A nous d'en comprendre les mécanismes, les intégrer et en faire profiter nos patients.

Les résultats sont probants et pour ainsi dire constants. Tous ceux qui ont utilisé cette formule de points que je leur avais conseillée le confirment sans restriction.

Nous verrons dans un prochain article les modifications à apporter en fonction des différentes modalités de la coccydynie ou coccygienne – douleur coccygienne - qui n'est pas obligatoirement le seul fait d'une fracture.